La meilleure recette du mois de septembre !

Voici enfin le moment que j’attends depuis le mois de juin où s’épanouissaient de belles fleurs blanches : le moment de la cueillette des mûres et de la confection des confitures !

Je partage donc ici avec vous ma recette pour réaliser cette succulente préparation !

pot de confiture de mures maison

Je me doute que je n’ai pas besoin de vous expliquer en détail comment reconnaître la ronce, Rubus fruticosus, et ses fruits, les mûres, même si je rédigerai prochainement la carte d’identité de cette plante car il y a beaucoup de choses à en dire.

Rapidement : la ronce porte des épines sur ses tiges, ses pétioles et sur la face inférieure de ses feuilles, le long de la nervure principale. La mûre est un amas soudé de baies noires appelées drupes, dont sont friands les oiseaux comme le merle noir.

des mures bien mures pour faire des confituresAucun risque de confusion possible, même avec le framboisier, Idaeobatus sp (fruit rouge, épines peu piquantes), ou le mûrier, Morus sp (arbre sans épine), genres cultivés pour leurs fruits également très prisés. D’ailleurs, les mélanges avec la mûre sont heureux pour les confitures !


Recette : confiture de mûres

Il vous faudra arpenter la campagne en espérant que d’autres cueilleurs ne soient pas passés avant vous (comme il m’est arrivé dimanche dernier…), sinon il faudra aller ailleurs, repasser dans quelques jours ou vous aventurer au centre du buisson !

Attention tout de même de ne pas l’abimer, beaucoup de petits animaux y vivent. Mieux vaut se contenter de se mettre sur la pointe des pieds 😉 (j’ai un avantage, je suis grand)

Ingrédients :

  • 1000 grammes de mûres,
  • 600 à 700 grammes de sucre roux (selon que vous préfériez une confiture très ou peu sucrée),
  • 5 à 6 cuillerées à soupe de jus de citron,
  • une dizaine de pépins de pomme enveloppés dans de la gaze (voir mon astuce pour apporter de la pectine, ce gélifiant naturel).

Recette :

  1. Mettre les mûres et le sucre à macérer pendant une nuit dans une casserole, si vous en avez le temps ou la patience, sinon passez directement à l’étape 2. En fait, on trouve cette macération dans beaucoup de recettes mais personne ne dit à quoi ça sert… Je suppose que ça développe l’arôme, mais si quelqu’un pouvait le confirmer ou l’infirmer dans un commentaire, cette information serait la bienvenue !
  2. Ajouter le jus de citron et les pépins de pomme et mettre à cuire jusqu’à ébullition. A partir de ce moment, il vous faudra cuire le mélange entre 30 et 40 minutes jusqu’à atteindre le point de gélification (voir à la fin de l’article).
  3. Verser dans des pots préalablement ébouillantés et laissés sécher à l’air libre, boucher et retourner. Ne pas y toucher pendant 24 heures, le temps que le vide d’air ferme hermétiquement les pots. Pensez à en garder un peu pour la goûter quand elle aura refroidi (attention, c’est très chaud et rien n’est pire pour un gourmand que d’avoir les papilles gustatives brûlées !).

une tranche de pain pour déguster la confiture de mûres maisonJe constitue ainsi mon stock pour l’hiver, malheureusement, les pots descendent toujours trop vite…

Si vous cuisez plus longtemps la préparation, vous obtiendrez une pâte à bonbons, très bonne aussi, mais collante ! Les mûres peuvent aussi être utilisées dans des tartes ou des crumbles.

Et vous, est-ce que le mois de septembre fait votre bonheur grâce aux mûres ? Quelles recettes réalisez-vous avec ces fruits délicieux ?

20 réflexions au sujet de « La meilleure recette du mois de septembre ! »

  1. Jardipartage

    Bonjour,

    C’est l’une de mes confitures préférées la confiture de mûres. Malheureusement, de plus en plus de paysans traitent les abords de leurs champs de maïs ( ici dans le sud ouest) avec du désherbant pour ne pas que les ronces envahissent les cultures. Du coup, cela décourage la cueillette ! Peur de manger chimique.

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonjour,
      Oui, je comprends cette peur et partage votre réticence à manger ce genre de produits… Peut-être y a-t-il autour de chez vous des bois où les ronces pourraient pousser à l’abri des pesticides ?
      Jérémie

      Répondre
  2. Antoine

    Miam, miam, tu me mets l’eau à la bouche !

    C’est aussi ma confiture préférée, et ça me rappelle mon enfance, ou, à la campagne, nous allions ramasser des mûres pour en faire de la confiture (d’ailleurs on avait eu le malheur d’utiliser un batteur à oeufs et on en avait foutu partout).

    Bref, je vais manger !

    Répondre
  3. A-Marie

    Bonjour Jérémie et merci pour ton passage sur mon blog malgré ma longue absence ( trop longue à expliquer et sans intérêt pour beaucoup ). Moi aussi j’adore la confiture de mûres mais je n’ai accès à aucun endroit à l’abri de pesticides. Un ami m’a donné des châtaignes, as-tu une recette préférée ? A bientôt, A-Marie

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonsoir Anne-Marie,
      Dommage pour la présence de pesticides autour de chez toi, peut-être l’année prochaine pourras-tu profiter d’une petite excursion pour en ramasser un gros saladier loin de chez toi (sur le littoral breton par exemple !).
      Pour les châtaignes, j’aime beaucoup la tarte aux pommes, où les quartiers de pomme sont disposés sur un lit de crème de châtaignes ! Mais quand j’aurais le temps (vacances de Toussaint), je vais tester une recette de tarte un peu plus complexe et la poster sur mon blog…
      A bientôt,
      Jérémie

      Répondre
  4. Manuela@http://www.faubourgsaintsulpice.fr

    Bonjour Jérémy, j’ai la chance d’avoir des haies avec des mûres sur mon terrain et je sais que là, elles ne sont pas traitées ! L’an dernier mon ami a fait de la gelée de mûre (sans sucre car je n’y ai pas droit) et du sirop de mûre, un pure délice. Nous avons mis de l’agar-agar pour la gélifier. Bien entendu cela n’est pas comparable à une confiture ou gelée avec du sucre mais tout de même j’ai trouvé çà bon.

    Répondre
  5. ricoclic@recettes cocktails maison

    C’est super simple et bon une confiture. Mais avec ces saisons complétement décalées, je ne sait pas si l’on aura des fruits assez murs cette année.
    Et je confirme, en Bretagne, comme on a encore beaucoup d’élevage au pré,on peut trouver des endroits sans pesticides.
    Venez nous voir.

    Répondre
  6. nat.azur

    La gelée de mûres est ma confiture préférée ( avec la gelée de poire)… Je préfère sous forme de gelée car je n’aime pas les petits grains sous les dents … Je cueille les mûres dans un bois près de chez moi en Gironde mais elles ne valent pas le parfum de celles que je ramasse avec ma soeur dans ma normandie natale !!! Il va falloir que j’essaie les mûres bretonnes !!!
    Pour gélifier nous ajoutons seulement quelques baies non mûres ; Mais je retiens l’astuce des pépins de pomme .

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Les mûres bretonnes sont les meilleures 😉
      Les mûres et les framboises contiennent effectivement de la pectine et il est bien possible que celles qui ne sont pas mûres en aient pas mal, suffisamment pour servir de gélifiant. Astuce à tester aussi de mon côté donc !
      A bientôt,
      Jérémie

      Répondre
  7. PECLIER

    Bonjour,
    Est§il possible de congeler les pépins de pommes et les réutiliser sans les dégeler dans la cuisson des confitures ?
    Merci par avance, Pat69

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonjour,
      Oui, il est possible de congeler les pépins pour les conserver plusieurs mois ou de les laisser sécher pour les utiliser quelques semaines après.
      Si ça vous intéresse, j’ai trouvé ce fil de discussions sur un forum où, vers le base de la page, une personne explique sa recette d’extraction et de stockage de la pectine :
      http://www.forums.supertoinette.com/recettes_509667.peut_on_preparer_a_l_avance_des_sources_de_pectine.html

      Bonnes confitures 🙂
      A bientôt
      Jérémie

      Répondre
      1. Alsace 67

        3 ans après…………………. , je me prépare de la pectine avec des pommes vertes , que je cueille en juillet , je lave bien entendu les fruits je les mets en morceaux dans une cocotte genre SEB je couvre d’eau et je laisse le tout mijoter pendant 1 bonne heure jusqu’à ce que les pommes soient pratiquement en marmelade , c’est alors que je récupère le jus que je congèle dans des petits ramequins fermés .
        Quand je fais de la gelée de mûre 1kg de jus pour 500 grs de sucre , 1 ramequin de pectine congelée et 1 jus de citron , après 7 minutes de cuisson ma gelée est impeccable !
        Les mûres d’Alsace ne sont pas mal non plus ..

        Répondre
      1. Nadine

        Mercii et enfait je viens d’essayer votre recette et franchement l’odeur était alléchante vivement les 24h passée pour qu’on puisse en manger 😀

        Répondre
  8. Daniel LORTHIOIS

    Peux t-on utiliser des pépins de pommes séchés. Les dates de récolte des pommes et des fraises ne concordant pas peuxx t’on conserver les pépins des pommes consommées l’hiver pour réaliser les confitures de fraises du printemps suivant.
    merci pour votre réponse

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *