Agissons au nom du principe de précaution !

Pour tous ceux qui sont interpelés par le débat actuel sur les OGM, notamment suite à la publication des résultats de l’étude du Pr Séralini, j’écris ce court rapide pour vous donner le lien d’une pétition relayée par Cyber@cteurs, créée par pas moins de 130 organisations et qui sera adressée comme une lettre ouverte au Premier Ministres et aux Ministres de la recherche, de la santé, de l’agriculture et de l’environnement.

WWF, Greenpeace, la Confédération Paysanne, Générations Futures et beaucoup d’autres organisations de médecins, d’écologistes ou d’agriculteurs exigent :

  • la suspension provisoire de commercialisation du maïs NK 603 et du Roundup.
  • la transparence des études toxicologiques ayant conduit à l’autorisation de mise sur le marché de produits tels que les maïs NK 603, Bt 176 et MON 810, les sojas tolérant au Roundup, ainsi que le Roundup lui-même, herbicide le plus utilisé au monde.

Je trouve d’autant plus important de soutenir cette action que l’Efsa, Agence européenne de sécurité alimentaire, vient de mettre en cause la validité de cette étude scientifique (insuffisance de lots de rats témoins, imprécision sur le traitement statistique, etc.) et de demander plus de détails à l’équipe de Séralini.

Si l’Efsa réfutait les résultats de cette étude, cela pourrait conduire à une inaction politique au niveau européen… Comme je le disais dans mon précédent article à ce sujet, il resterait encore en France la décision de l’Anses pour faire barrage à ces produits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *