Ce livre pratique que j’utilise (presque) tous les jours

J’utilise très souvent un livre lors de mes promenades et cueillettes, et surtout depuis que j’ai commencé ce blog. Je dirais même que d’une certaine façon, c’est un peu grâce à lui que j’ai commencé ce blog…

Alors aujourd’hui, je souhaite vous le présenter.

le guide des plantes sauvages comestibles et toxiques de François Couplan

 

Ce qu’est le livre de François Couplan

C’est un ami à la fac qui m’avait montré ce livre, il y a plusieurs années, lors d’une sortie botanique pour observer la composition floristique des champs et des haies du bocage rennais. J’avais été ébahi de découvrir dedans qu’autant de plantes étaient comestibles ! Sur ses conseils, j’avais alors goûté ma première feuille de plantain et acheté le livre.

Ce livre, écrit par François Couplan et illustré par Eva Styner, c’est le « Guide des plantes sauvages comestibles et toxiques » (ici sur Amazon), paru aux Éditions Delachaux et Niestlé, dans l’excellente collection Les Guides du Naturaliste.

François Couplan auteur de livres et de stages en cuisine des plantes sauvagesFrançois Couplan est un ethnobotaniste de renom qui a publié un très grand nombre d’ouvrages sur le sujet : identification, cuisine, écologie et société… Il anime de nombreux stages de cuisine sauvage notamment dans les Alpes et autour de Paris, ainsi qu’une formation d’animateur en ethnobotanique (à laquelle je songe parfois). C’est donc ce livre qui m’a mené vers François Couplan et l’un de ses stages de cuisine sauvage.

Ce guide propose des descriptions détaillées des plantes comestibles (première partie) et des plantes toxiques (deuxième partie) de la flore française, suisse et belge. On y trouve une description systématique de chaque partie de la plante : tige, feuille, fleur, floraison, fruits, parties souterraines. Suivent les principaux critères d’identification et les risques de confusion, des infos sur la culture éventuelle de la plante, ses utilisations alimentaires, sa composition chimique, ses propriétés médicinales et, le cas échéant, sa toxicité.

Entre ces 2 parties, au milieu du livre, il y a une soixantaine de planches botaniques en couleur où les plantes sont dessinées avec quelques renseignements sur la cueillette (parties de la plante et moment de l’année) et l’habitat.


Les + du guide des plantes sauvages comestibles et toxiques

Je trouve les descriptions des plantes très complètes, qui pour autant, ne risquent pas de noyer le novice. Elles sont claires et fiables et je m’y réfère régulièrement. Les plantes sont regroupées par familles botaniques, ce qui permet de mieux percevoir les points communs qui existent au sein de ces familles, notamment en observant les illustrations. Les renvois entre la description détaillée et la planche illustrée sont pratiques.

Les planches offre une bonne aide visuelle pour ceux qui ne sont pas trop familiers des plantes ou des termes techniques de botanique. Elles peuvent d’ailleurs servir de support pour les enfants afin de pratiquer la cueillette en famille.

Le format poche est idéal pour être emmené dans un sac en balade ou dans une grande poche de manteau.

Pour moi, c’est un livre parfait pour démarrer son apprentissage de la cueillette mais aussi pour le continuer. Car tout en étant généraliste, il contient une mine d’informations !

Les –

Ce n’est pas une clé d’identification (= document très technique pour la reconnaissance des êtres vivants), donc si on tombe sur une plante qu’on ne connait pas du tout et qu’on n’a pas de notion des grandes familles botanique, on risque d’avoir du mal à l’identifier, à moins de scruter une à une les 280 illustrations en espérant reconnaître la plante…

Ce qui est peu probable car les planches botaniques montrent rarement la plante en entier, bien que les fleurs (critère important d’identification) soient toujours représentées. On pourra alors utilement se reporter à l’originale clé d’identification sensitive de François Couplan, « Reconnaître facilement les plantes », ou s’abstenir de ramasser !

Il n’y a pas non plus de recettes de cuisine ni de santé pour employer les plantes, seulement le type d’usage. Exemple : les bourgeons floraux peuvent être confits dans du vinaigre, la racine broyée peut être appliquée sur… Pour des recettes, il y a les autres articles de mon blog 😉 et je consacrerai bientôt un article à un excellent livre de gastronomie sauvage que je viens de trouver et dont j’ai commencé à tester les recettes !

Pour conclure

planche botanique de foeniculum vulgareJ’utilise ce livre très régulièrement pour la rédaction de certains articles de ce blog (notamment les cartes d’identité) quand je veux vérifier des critères d’identification, des utilisations, des propriétés ou m’assurer s’il existe une possibilité de confusion d’une plante comestible avec une toxique.

Je l’emmène souvent en promenade pour le cas où je tombe sur une espèce dont je ne suis pas trop sûr de l’identité ou des utilisations, ou parfois sur une inconnue que j’arrive à trouver dans les planches si je peux déterminer sa famille botanique (ça limite le champ d’investigation).

Et quand j’ai des besoins très spécifiques ou précis (compositions chimiques, recettes, etc.), je me reporte à d’autres livres.

Alors si comme moi, ce guide des plantes sauvages comestibles et toxiques vous a conquis, voici un lien vers Amazon où vous pourrez le trouver. Si vous décidez de l’acheter, pensez à le faire en cliquant sur mon lien car je toucherai une petite commission sur la vente, sans que cela ne coûte plus cher pour vous. Merci d’avance, ça m’aidera à entretenir ce blog et à acheter d’autres livres sur le sujet 😉

.

Si vous achetez ce livre ou que vous l’aviez déjà, dites ici ce que vous en pensez !

18 réflexions au sujet de « Ce livre pratique que j’utilise (presque) tous les jours »

  1. Yannick

    Hello Jérémie,

    Ce livre semble vraiment pratique, j’étais justement à la recherche d’un livre assez complet permettant d’identifier et d’expliquer les plantes (savoir si nous pouvons les consommer…) car je n’ai qu’une connaissance superficiel de ce sujet.

    Alors merci à toi !!
    Bonne journée
    Yannick

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Coucou Yannick,
      Alors cet article arrive au bon moment 😉
      N’hésite pas à nous redire ce que tu en penses si tu te le procures. Ca m’intéresse d’avoir ton avis.
      Jérémie

      Répondre
  2. annuaire pizza

    Je pense que c’est une excellente idée pour qui veut découvrir d’autres saveurs, ou divers bienfaits.

    J’imagine que ce livre traite également des parties de plantes connues que nous n’utilisons pas!

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonjour,
      En fait, tout dépend de la quantité de plantes que l’on connaît, mais il est vrai que ce livre traite de façon exhaustive (ou pas loin de l’être) des différentes parties utilisables chez les plantes sauvages, dont des parties assez inhabituelles comme les racines (à prélever en petites quantités pour respecter les populations de plantes).
      Mais dans l’ensemble, les plantes présentées dans cet ouvrage sont plutôt inconnues du grand public et peu utilisées, hormis quelques plantes médicinales ou assez connues comme l’ortie, le pissenlit ou la fraise sauvage.
      Bonne découverte 😉
      Jérémie

      Répondre
  3. Anémone

    Je pense l’acquérir car il m’a l’air bien pratique. Financièrement, je vais attendre un peu (peut-être vais-je aller vendre des bottes de poireaux sauvages ou quelques pots de confiture sur le marché ^^ !) mais je le ferai par le biais de ton site, bien sûr !

    Répondre
      1. Anémone

        Pour la petite commission (hi hi ), il suffit de cliquer sur le lien et ça marche automatiquement ou bien il faut faire autre chose ? ça marche uniquement pour ce livre ou pour d’autres de Couplan ?

        Répondre
        1. Jérémie Auteur de l’article

          Coucou Anémone,
          Il suffit juste de cliquer sur le lien et ça marche aussi pour d’autres livres dans les 24 heures je crois. Merci d’avance si tu passes par là 😉
          Jérémie

          Répondre
  4. NANCY

    je ne connaissais pas ce livre, j’en possède 2 autres
    ( sauvage et comestible de Marie-Claude Paume au Edition Edisud.)
    et un guide point vert ( Plantes sauvages comestibles des Editions Hatier)
    je suis une personne qui aime gouter aux plantes fleurs fruits feuilles .
    votre livre sera certainement dans mes prochains cadeaux .

    Merci

    Répondre
  5. nath78

    Ton livre à l’air vraiment génial et très utile ! Surtout pour les balades en forêt : il serait idiot de manger une plante empoisonnée par inadvertance 😉

    Répondre
  6. GEORGETTE PARMENTIER

    Je n’ai pas encore eu le temps de lire ce livre mais il me tarde d’en apprendre plus sur les plantes sauvages. Les bénéfices des plantes nous ramène à l’importance du développement durable dans la société. bonne journée à tous

    Répondre
  7. helene

    Vraiment très pratique pour trouver des descriptions détaillées des plantes comestibles, je pense que je vais l’acheter pour ne plus avoir d’interrogations sur le fait que telle ou telle plante soit vraiment comestible.

    Répondre
  8. André

    Merci pour cet article.
    Ce livre devrait m’être utile pour bien distinguer les différentes plantes, surtout pour moi qui n’ai que de faibles connaissances sur ce sujet.
    Bonne continuation et bon week-end.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *