Glossaire

Une page pour expliquer tous les mots techniques de botanique et de pharmacologie. Ce vocabulaire est important pour décrire avec précision une plante, la retrouver dans un livre de botanique, l’identifier avec certitude (question parfois de sécurité !) et connaître ses effets sur notre physiologie.

Je les mets ici dans l’ordre alphabétique et illustrés par des exemples (cliquez sur les images pour les agrandir !), au fur et à mesure que je les emploie dans mes articles, que je les apprends ou réapprends.

Cliquez sur les lettres ci-dessous pour vous y rendre directement (liens existants en vert) :

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

A

Akène : graine qui n’est pas collée à son enveloppe (appelée péricarpe) et qui ne s’ouvre pas à maturité (indéhiscent). Exemple : la châtaigne est dans une enveloppe coriace noire. La bogue épineuse est un involucre de bractées qui contient 1 akène (appelé marron) ou 3 akènes (appelés châtaignes).

fleur mauve et capsules de papaveracée

Alcaloïde : substance azotée ayant généralement de forts effets physiologiques. Souvent toxiques à dose moyenne, certains sont employés à faible dose pour des usages thérapeutiques. Exemple : le latex des Papavéracées contient des alcaloïdes : ceux du coquelicot sont inoffensifs, alors que ceux du pavot somnifère ont des effets hypnotiques (substances actives de l’opium).

Astringent : qui resserre les tissus. Exemple : la prunelle ou l’absinthe.

B

Bractée : feuille réduite, parfois colorée, accompagnant les fleurs. L’ensemble des bractées forme l’involucre. Exemple : sur les artichauts, les « feuilles » dont nous mangeons l’extrémité sont en fait des bractées refermées autour du capitule, avant que les fleurs n’éclosent.

fleurs jaunes de souci réunies en capituleC

Capitule (masc.) : inflorescence caractéristique des Astéracées (anciennement Composées) où toutes les fleurs, démunies de pédoncule (= sessiles), sont réunies les unes contre les autres sur la tige, dont le sommet élargi forme un plateau. Exemple : l’inflorescence du souci.

Cholagogue : qui active l’écoulement de la bile contenue dans la vésicule biliaire. L’un des rôles de la bile est d’éliminer les toxines. Exemple : le pissenlit et le radis noir.

D

Décussé (souvent feuilles opposées décussées) : chaque étage de feuilles est placé à 90 ° sur l’axe de la tige par rapport à l’étage immédiatement inférieur et à l’étage immédiatement supérieur. Exemples : la menthe, la sauge et toutes les autres plantes de la famille des Lamiacées.

feuilles de jeune ortie dioïqueDépuratif : qui favorise l’élimination des toxines de l’organisme. Exemple : le radis noir qui agit sur le foie.

Diurétique : qui favorise la production des urines. Exemple : les feuilles d’ortie en infusion.

E

Émétique : qui fait vomir. Exemple : la saponine du muguet.

H

plants d'oyat poussant dans le sable de la duneHalophile : se dit d’une plante adaptée aux milieux salés et au stress hydrique qui en résulte. Exemple : la criste marine et l’oyat.

Hétéroside : substance composée d’un ou plusieurs sucres et d’une partie non glucidique appelée génine. Les hétérosides sont classés en fonction des caractéristiques de leur génine. Les deux parties de la substance (sucres et génine) sont séparées par hydrolyse. Exemple : la digitale renferme une douzaine d’hétérosides dont les génines, une fois libérées par l’hydrolyse, sont toxiques pour le cœur.

Hydrolyse : décomposition d’une molécule en plusieurs nouvelles molécules, au contact de l’eau et d’un ferment. Exemple : l’amidon du pain est hydrolysé par la salive (eau + enzymes) en de très nombreuses molécules de glucose.

fleur de paquerette butinée par une abeilleI

Inflorescence : ensemble des fleurs voisines les unes des autres sur une même plante. Exemples : les fleurs d’un même épi de blé, les fleurs d’une même ombelle de criste marine ou les fleurs collées les unes aux autres d’une même capitule de pâquerette ou de pissenlit.

fleurs blanches de carotte sauvage avec l'involucre visible

Involucelle : ensemble de bractées à la base de chaque petite ombelle de fleurs, appelée ombellule, dans le cas d’une inflorescence en ombelle d’ombelles. Exemple : la carotte sauvage a une involucelle à la base de chaque ombellule.

Involucre : ensemble de bractées rassemblées autour de la base d’une inflorescence, comme chez les Astéracées (anciennement Composées, comme la pâquerette), les Apiacées (anciennement Ombellifères, comme la carotte) ou les Fagacées. Exemple : à la base de l’ombelle formée par les ombellules de fleurs de carotte sauvage, les bractées composant l’involucre sont des feuilles découpées en plusieurs segments allongés et aigus. La bogue contenant les châtaignes et la cupule enveloppant la base des glands sont des involucres très modifiés.

L

Latex : suc blanc laiteux, jaune ou orangé de certaines plantes. Exemple : le latex blanc contenu dans tout le pissenlit.

Laxatif : qui active le fonctionnement de l’intestin, effet purgatif léger. Exemple : le café.

M

Mucilage : substance végétale qui a la propriété de devenir visqueuse au contact de l’eau. Cela lui confère des pouvoirs épaississants et adoucissants. Exemple : la feuille de mauve.

fleurs jaunes de fenouil sauvage en ombelleO

Ombelle : inflorescence semblable à un parapluie, où tous les pédoncules des fleurs se rejoignent en un même point. Exemple : les inflorescences de la carotte, du fenouil et de l’ail des ours.

P

Pectine : matière mucilagineuse insoluble dans l’eau. On l’utilise comme épaississant pour les confitures, les mayonnaises et les sorbets. Exemple : il y a de la pectine dans les pépins et la peau des pommes.

deux fleurs de boutons d'orPédoncule : c’est la tige des fleurs. Exemple : la fleur du bouton d’or est au bout d’un pédoncule. Certaines plantes ont des fleurs sans pédoncule, on dit que ces fleurs sont sessiles. Exemple : les fleurs de pissenlit sont disposées directement sur un plateau.

Pétiole : c’est la tige des feuilles. Exemple : la tige des feuilles de sauge officinale. Certaines plantes ont des feuilles sans pétiole, on dit que ces feuilles sont sessiles. Exemple : les feuilles de la lavande.

Photosensibilisant : dont le contact avec la peau rend celle-ci très sensible au soleil. Exemple : les feuilles de Cotinus coggygria.

feuilles et fleurs blanches de muguet à l'effet purgatifPurgatif : qui vide plus ou moins violemment l’intestin, action dangereuse, plus puissante que le laxatif. Exemple : les saponines du muguet et l’huile de ricin.

R

Rosette : plante dont toutes les feuilles et les fleurs partent du même point situé au niveau du sol. L’origine du nom provient de la fleur de rose dont tous les pétales partent du même point. Exemple : le pissenlit et le plantain.

S

Sessile : se dit des feuilles sans pétiole et des fleurs sans pédoncule. Exemple : les feuilles de la lavande sont sessiles, tout comme les fleurs du pissenlit qui sont directement déposées sur le plateau de l’inflorescence.

Stomachique : qui facilite la digestion par l’estomac.

gland mûr riche en tanins posé sur une feuille de chêneT

Tanins : substance très astringente présente dans de nombreux végétaux. On les emploie notamment pour tanner les peaux. Exemples : le gland et les pépins de raisin contiennent beaucoup de tanins.

Tonique : qui réveille l’organisme en stimulant ses fonctions vitales. Exemples : les feuilles d’ortie et le gingembre.

.

Si vous avez des questions, que certaines explications restent obscures pour vous ou que j’ai oublié de donner la définition d’un mot employé dans un de mes articles, n’hésitez pas à mettre un commentaire.

Une réflexion au sujet de « Glossaire »

  1. Ping : bouquets de carotte sauvage (daucus carota), de cigue et autres graines accrocheuses | Fruitiers originels : pour forêts comestibles, permaculture. Graines fidèles. Fruits doux, rusticité... Comparatifs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *