Astuce pour vos confitures : la pectine des fruits, un gélifiant naturel

C’était un beau matin de printemps, au petit-déjeuner dans une chambre d’hôtes du côté de Toulouse et je dégustais de succulentes confitures maison de kiwi bien vert, de banane bien jaune, etc.

J’ai demandé à notre hôte quel était son secret pour faire des confitures si bonnes et si belles en couleur… Et elle m’a répondu de son accent chantant :

« Les pépins de pommeuh ! »

Je lui ai donc demandé de m’en dire plus et c’est l’astuce que je partage avec vous ici…

confiture maison de framboise et pépins de pomme riches en pectine, un gélifiant naturel

La technique

Pour 1 kg de confiture (fruits + sucre), vous aurez besoin de 2 ou 3 pommes (ou coings, ça marche aussi). Coupez les pommes en quartiers, prélevez les pépins et mettez-les dans une compresse de gaze que vous fermez par un petit nœud. Ça évitera qu’elle ne se défasse lorsque vous mélangerez votre confiture dans la casserole.

Il vous faut environ 6 ou 7 pépins pour 1 kg de confiture. S’il y a peu de pépins, ajoutez un peu de la peau du fruit, elle aussi en contient en quantités appréciables. Vous pouvez faire une compote avec ces pommes ;-)

Représentation de la molécule de pectine de fruits, un gélifiant naturel pour les confitures

En effet, les pépins et la peau de la pomme sont riches en pectine, un gélifiant végétal naturel. Cette substance est un polymère de sucre (c’est-à-dire un très grand nombre de molécules de sucres associées ensemble, comme dans le dessin ci-dessus) qui a la propriété de former un réseau tridimensionnel, ce qui permet à certains tissus végétaux d’emmagasiner beaucoup d’eau (structure de gel). Les pépins des groseilles et des agrumes en contiennent aussi.


Le résultat

Ajouter ce gélifiant à votre confiture permettra qu’elle prenne plus vite, qu’elle cuise moins longtemps et qu’elle garde la belle couleur du fruit ! Car si on les cuit trop longtemps, toutes les confitures virent vers le même marron et il serait dommage de se priver du plaisir visuel que procurent les couleurs de ce que l’on déguste…

Donc, à vous les belles confitures vertes de kiwi, oranges d’abricot, jaunes de banane, rouges de cerise, roses de pastèque ou orangé pâle de melon !!!

C’est également cette substance qui permet d’obtenir des gelées de coings, de groseilles et d’oranges.

En pratique, on sait qu’une confiture ou une gelée qui cuit a atteint le point de gélification idéal quand le thermomètre spécial sucre indique 105°C, ou si comme moi vous n’avez pas ce thermomètre, quand 2 gouttes de confiture déposées à plat sur un pot en verre sortant du frigo se figent en quelques secondes et coulent lentement quand on incline le pot.

confiture artisanale de framboise avec gélifiant naturel : la pectine des pépins de pomme

Pour ma part, j’utilise la technique des pépins de pomme pour ajouter du gélifiant à ma confiture de fleur de pissenlit (dit « miel de pissenlit ») ou à mes confitures de mûres, d’oranges amères ou de framboises. J’en mets aussi dans mes sirop de fleurs pour les épaissir, comme dans ma recette de sirop aux fleurs de mauve.

Cela m’évite d’acheter du sucre blanc spécial confiture (je n’aime pas trop car c’est trop raffiné), enrichi en pectine extraite de pommes desséchées… Je peux ainsi utiliser du sucre roux !

Faites-moi part de vos résultats quant à la couleur de vos confitures grâce à cette astuce.

60 réflexions au sujet de « Astuce pour vos confitures : la pectine des fruits, un gélifiant naturel »

    1. Jérémie Auteur de l’article

      Oui, les algues contiennent effectivement des gélifiants (alginates et carraghénanes) qui sont utilisés en cuisine pour leurs propriétés. Mais je n’ai jamais essayé pour les confitures.

      Répondre
      1. samy

        Bonjour tout le monde y compris Jérémie
        Je suis nouveau sur le forum, j’ai lu vos expériences et commentaires, je vous félicite vraiment pour votre savoir faire. Je suis là pour vous exposer mon cas, espèrant trouver un conseil ou une solution. Je dois dans le cadre de mon entreprise, traiter les graines de fruits pour extraire des huiles , sur mon projet, je me retrouverai avec un bon tonnage de pulpe de fruit ! ( environs 20 tonnes ) , je n ai pas de moyen de me procuprer un pasteurisateur pour produir du jus de fruit ( cout très élévé pour la machine ), j ‘ai décidé donc de pencher sur un autre moyen de transformation de fruit qui est beaucoup plus pationnant, et surtout qui me coutera moins ( chaudrons cuivre et autres materiel ).
        Je souhaite savoir si à votre avis je pourrai traiter ces 20 tonnes de pulpe en fabricant de la confiture artisanale ( ce que je souhaite vraiment faire) ou que je suis oblogé de passer à la transformation industrielle qui est plus rapide mais qui ne m intéresse pas. Je souhaite savoir si par exemple en investissant dans 4 chaudrons cuivre de 60 litre chacun, le rendement par rapport à la quantité de pulpe que j aurai peut être suffisant ou dois je investir dans un nombre superieur de chaudrons

        merci beaucoup de me donner votre point de vue

        cordialement

        Répondre
        1. Jérémie Auteur de l’article

          Bonjour Samy,
          Merci pour ton commentaire. Concernant ta question, je ne suis pas qualifié car je n’ai jamais produit plus d’un kilo de confiture à la fois ;-)
          Mais je te conseillerais de te fier à ce que tu sens : si c’est la transformation artisanale qui t’intéresse, ne te tourne pas vers des procédés industriels.
          A bientôt,
          Jérémie

          Répondre
          1. samy

            merci Jérémie pour votre réponse.
            j ai 2 autres questions svp si vous pouvez me répondre :
            – la mcération du fruit est elle une étape importante pour arriver à une qualité meilleure que la cuisson directe sans macération ?
            – utiliser les pépins de pommes comme péctine de fruit peut il remplacer des gélifiant tel que l agar agar?

            merci à l avance :)

          2. Jérémie Auteur de l’article

            Bonsoir Samy,
            J’ai dit dans l’article que je n’étais pas certain de l’effet de la macération avant cuisson. Je n’ai pas fait de test comparatif, alors je ne peux rien affirmer, mais il semblerait que ça améliore le goût de la confiture d’après ce que j’ai lu sur internet.
            Les pépins de pomme contiennent beaucoup de pectine et peuvent à mon avis remplacer l’agar-agar. Comme dans votre précédent commentaire vous parliez de grosses quantités de fruits à préparer, il faudra simplement faire des tests pour trouver la bonne quantité de pépins à mettre.
            Amicalement,
            Jérémie

  1. le coq

    Bonjour,

    J’utilise, pour toutes mes confitures (sauf groseilles, agrumes et pommes ou coings) de l’aghar aghar, acheté en pharmacie. C’est très efficace, permet d’utiliser du sucre roux non rafiné, et Naturel !!! 1 pointe de cuill à café par kilo de confiture, et toutes mes confitures sont gélifiées à merveille. Ensuite, coulées à chaud dans des pots, et fermées aussitôt avec le système « twist off », je ne perds aucune confiture, et les conserve même plusieurs années, pour les années sans beaucoup de fruits (comme cette année !)

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonjour,
      Merci pour cette astuce avec l’agar agar de pharmacie !
      Je connaissais le système twist off avec le joint coulé dans le bouchon, mais je n’en connaissais pas le nom. Je vois qu’il est utilisé dans l’industrie et doit donc être très efficace. Malheureusement, je ne produis jamais assez de confiture pour en garder sur plusieurs années !
      Jérémie

      Répondre
  2. Damien

    Bonjour, je fais ma confiture de pommes uniquement avec la pelure te les pépins. Quand je fais une compote de pomme, rien ne se perd. Je congèle les pelure et trognons et j’en fais des confiture quand j’en ai récolté suffisamment. Bien entendu, choisir des pommes de son jardin si possible car c’est un fruit fort traité.

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonjour Damien et merci pour cette astuce de la congélation ;-)
      Pour ma part, quand j’utilise le jus d’un citron pour une confiture, je râpe d’abord le zeste puis je le congèle si je n’ai pas le temps de faire tout de suite un dessert avec. Et inversement, quand j’utilise le zeste d’un citron, je congèle son jus pour le réutiliser plus tard dans une confiture ou autre. Comme ça, pas de gâchis ! Citron bio bien sûr, car la peau accumule beaucoup de pesticides…
      Jérémie

      Répondre
  3. Gisele le Bihan

    Bonjour !
    Je vais essayer d’utiliser les pépins de pommes..bonne idée..à laquelle je n’aurais pas pensé.avez-vous une bonne recette de confiture d’oranges et citrons ?

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonjour Gisèle,
      Je n’ai jamais fait de confiture d’oranges et citrons, mais ça doit être très bon ! Je n’ai donc pas de recette à partager désolé.
      Par contre, j’ai une recette de citron confit délicieuse et ça doit aussi marcher pour les oranges :
      – Couper 4 citrons en rondelles de 3 mm d’épaisseur.
      – Les mettre dans une casserole en alternant les couches de citron et de sucre (vous aurez besoin de 200 g de sucre).
      – Couvrir d’eau et porter à ébullition. Laisser frémir 45 minutes.
      – Conserver avec le jus dans un bocal stérilisé au frigo, jusqu’à 5 semaines.
      Régalez-vous !
      Jérémie

      Répondre
    2. Christian de conseils jardinage

      Personnellement je fais une confiture avec 1 kg de courge gégerine coupé en cube d’à peine 1 cm de côté, 3 ou 4 oranges coupées finement sur lesquelles j’ai gardé 1/3 d’écorce et 50gr de gingembre frais coupé finement , + poids égale de sucre.
      Je fais aussi la même chose avec des citrons à la place des oranges.
      c’est excellent et se bonifie avec l’âge. Sortie de cuisson ça a du parfum, mais 2 à 3 mois après c’est encore meilleur car l’écorce et le gingembre ont eu le temps de bien diffuser.

      Répondre
      1. armandebuzz

        Bonjour, qu’est-ce que la courge gégérine ? J’ai une espèce de potimarron qui commence à se gâter, il serait temps d’en faire de la confiture ! Je vais essayer cette recette et m’en lèche déjà les babines !

        Merci à Jérémie et à tous pour tous ces bons conseils et recettes !

        Répondre
    3. Maïna

      bonjour,
      voici une recette de confiture orange extra :
      12 oranges +1 citron+2 pommes+ 1 gousse de vanille(facultatif) 3 litres d’eau (fruits bios) + 4 kg de sucre (selon votre goût)
      1er jour :
      couper les fruits avec la peau en tranches fines; les recouvrir de 3 litres d’eau

      2ème jour :
      cuire pendant 1/2 heure, écraser grossièrement au mixeur et ajouter le sucre

      3ème jour :
      cuire 3/4h à 1 heure

      Répondre
    4. ray

      … il faut trouver des oranges bio !
      les cuire dans l’eau, entières environ 1 heure.
      les mixer grossièrement pour qu’il y ait des petits morceaux
      peser pour doser le sucre (comme n’importe quelle confiture)
      une confiture colorée délicieuse !

      Répondre
  4. les Mille et une Merveilles de Nina

    Merci beaucoup pour vos « filons »!!
    En effet j’ai crée ma micro entreprise de pâtisseries orientales ainsi que de confitures originales et le tout sans colorants ni conservateurs chimiques et j’avoue que mes clients sont ravis!! Il ne me reste plus qu’à trouver une astuces de colorants alimentaires naturels.
    Merci à tous

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonjour Nina,
      Je ne doute pas que tes clients soient ravis de manger des produits bons et sains ;-)
      L’astuce des pépins de pomme permet une cuisson plus courte qui conserve les belles couleurs des fruits, par contre, je ne m’y connais pas en colorants alimentaires naturels… Si tu trouves des choses intéressantes à ce sujet, n’hésite pas à revenir en parler ici !
      Jérémie

      Répondre
  5. Catherine Rixhon

    J’apprends beaucoup avec vos commentaires et le ton est très cordial. Je fais de la gelée de raisins avec raisins concord cueillis dans ma cour à Montréal. Cette année fut très productive et le murissement précoce. Mes gelées cristallisent dans le pot et je dois les recuire avec du jus de raisin et de citron. Avez-vous quelques idées pour m’aider à ne pas tout le temps recommencer?

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonsoir Catherine,
      Des gelées de raisin, ça doit être délicieux !
      Par contre, je ne sais pas quoi vous répondre par rapport à votre problème de recristallisation… Hormis de ne pas trop les cuire et de ne pas les conserver au frais, mais vous y avez sûrement déjà pensé.
      Peut-être un de mes lecteurs aura-t-il une idée ou une solution à vous apporter ?
      Amicalement par dessus l’océan,
      Jérémie

      Répondre
  6. Demettre Patricia

    Bonjour Jeremie
    MERCI pour vos conseils et recettes confiture
    Perso je suis une passionnee de patisserie et dans des recettes, il est demande de la pectine de fruit, comment en faire une certaine quantite sans la rajouter a une confiture, et savez vous le temps de conservation de celle-ci ?
    a bientot
    Patricia

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonjour Patricia,
      Je ne l’ai jamais testé, mais je suppose qu’il est possible d’extraire la pectine des pépins de pomme en faisant bouillir un grand nombre dans un fond d’eau. Cela donnera un « jus gélifiant » plus ou moins épais selon la quantité d’eau initiale et le temps de cuisson. Il sera alors possible de l’ajouter dans une recette (peut-être en remplacement de l’eau à ajouter pour lier la farine par exemple ? tout dépend des recettes).
      N’hésitez pas à revenir nous dire quel résultat vous avez obtenu si vous tentez cette idée ;-)
      Jérémie

      Répondre
  7. Demettre

    Bonjour Jeremie
    J ai essaye la recette des pommes coupees avec les pepins, ca me donne un jus tres liquide, est ce normal, je pensais obtenir un jus gelifie, c est ma premiere experience,
    Sinon je vais recommencer, j attends votre reponse avant.
    Encore merci de vos conseil
    Patricia

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonsoir Patricia,
      Ce n’est pas normal d’obtenir quelque chose de trop liquide. Cela peut venir de plusieurs choses :
      – pas assez de pépins (donc pas assez de pectine),
      – pas assez de jus de citron (il faut de l’acidité),
      – temps de cuisson trop court pour atteindre le point de gélification (il faut que l’eau s’évapore).
      Je vous encourage à recommencer et à me faire part des changements.
      Jérémie

      Répondre
  8. nuxe pas cher

    Moi même j’utilise un gélifiant a base d’algues, et je peux vous dire que grâce a votre article, mes pots de confiture, que je prépare a mes petits enfants, font l’unanimité.
    Très bonne astuce que je peux insérer dans mon bloc note, et oui toutes les bonne idées sont a prendre.
    Merci encore.

    Répondre
  9. amélie

    Bonjour à tous,

    J’ai besoin de vos lumières. Récemment diagnostiquée diabétique, pour moi, adieu le sucre :(
    Heureusement en cherchant sur internet, j’ai trouvé une recette de gelée aux framboises avec de l’édulcorant (Hermesetas liquide). Il est indiqué dans la recette d’utilisant un gélifiant par contre il n’est pas précisé lequel.
    A votre avis, quel serait le meilleur gélifiant à utiliser.
    Merci d’avance pour vos réponse.

    Répondre
    1. Dume

      J’ai obtenu de très bon résultats avec l’agar-agar et ca ne coute vraiment pas cher.
      Hermesetas liquide à la vanille est le top pour les fromages blancs, les flans etc…

      Répondre
  10. Aurélien A. E.

    je trouve votre blog très intéressant. je m’essaye en confiserie. et l’apprécie beaucoup vos conseil. j’ai une question peut on utiliser les mêmes gélifiant pour les bonbons si oui comment ?

    Répondre
  11. jean-louis

    Bonjour à tous

    Est-il possible de congeler les pépins de pommes sans perdre leur propriété de pectine ?

    Il ni a pas de pomme dans les vergers pour le confitures de juin et juillet (trop traité dans le commerce)

    et puis je préfère privilégier le produit locaux. Ici dans mon pays de brie natal on trouve de vieille variété de pommiers tel que la Vérité-le Gendreville-le Barré à Grappe et autres que mes anciens utilisaient pou faire leur gelé de pommes vue leur quantité importante de pectine
    Merci d’avance pour vos réponses

    N’hésitez pas si vous voulez des renseignements au sujet de pommier ce sera avec plaisir

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonsoir Jean-Louis,
      Je pense que les pépins se congèlent en perdant peu de leurs propriétés, mais le mieux reste d’essayer ;-) Vous nous direz ce qu’il en est !
      Jérémie

      Répondre
  12. véro49

    Bonjour Jérémie,

    c’est avec plaisir que j’ai découvert votre blog en faisant « tout bêtement » une recherche sur la pectine……. du coup j’ai utilisé votre « truc » pour mes confitures de framboises…….. une super réussite !
    par contre pour les mûres………………. une cata ! j’utilise les pommes de mon jardin qui sont tombées, elles ne sont pas encore vraiment mures, est-ce la raison de ce résultat total liquide ? Faut-il que je reprenne la cuisson avec d’autres pépins ?
    Merci infiniment pour ce partage de connaissances,
    Véro.

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonsoir,
      Il est bien possible que les pépins n’aient pas développé toute la pectine qu’ils auraient dû… Vous avez raison, mieux vaut réessayer avec des pommes mûres.

      Répondre
      1. véro49

        Merci Jérémie pour votre réponse,
        donc si j’ai bien compris, je refais une cuisson avec des pépins de pommes bien mûres ?!?
        cette année les mûres et les pommes ne sont pas arrivées à maturité en même temps………. tout est décalé chez nous (Pays de Loire) il est difficile de faire des confitures mélangées avec des fruits de « saison style « pêche de vigne »/ poires »……… ou « poires/pommes », ou encore « poires/melon » !

        Merci à vous pour votre partage et votre disponibilité.

        Répondre
      2. fleuristophe

        Bjr à tous,

        j’arrive sur ce forum parce que je cherche à connaître les quantités de pépins de pomme à utiliser et les temps de cuisson pour que les confitures prennent avec cette pectine naturelle. J’y ai trouvé qlq renseignements bien utiles. Merci !
        Petit ajout : d’après d’autres sites, plus la pomme est mûre, moins ses pépins contiennent de pectine. Je ne suis pas chimiste mais ce site peut peut-être éclairer la lanterne de certains d’entre vous : http://www.superkimy.com/pdf/fiche7.pdf

        Fleur

        Répondre
  13. mavalca

    Merci pour cet article, fort intéressant, comme les autres d’ailleurs.
    Pour garder la couleur des fruits dans les confitures, on ajoute généralement du jus de citron qui empêche leur oxydation.
    Quant à l’accent toulousain, on met plutôt 2 ou 3 h à pommeuhhh, heing?, ;-)

    Répondre
  14. rouizi sam

    bonsoir
    en réponse a VERO49 j’ai réussi ma confiture de mure ya juste une semaine sans agar agar ni pectine ni rien du tout
    je vous laisse la recette:
    j’ai pris 600 g de mures
    600 g sucre en poudre
    150 g eau
    laver les mures bien sure les laisser égoutter
    préparer un sirop de sucre cuit que vous cuisez à 121 °c ou gros boulé avec un thermomètre a sucre, si vous l’avez pas on peut le faire a l’ancienne
    préparer un bol d’eau bien froide et un pinceau pour éponger les parois pour éviter les cristaux de sucre qui se forment. Laisser bouillir le sirop dès que les bulles deviennent régulières plongez vos trois doigts rapidement dans le sirop et en prélever une petite quantité que vous plongerez immédiatement dans l’eau bien froide et essayer de former une boule si cette dernière est bien molle c’est que le sirop est à point, faut répéter l’opération pour les débutants pour tomber sur la bonne température
    dès que le sirop est prêt, baissez le feu et plongez les fruits et laisser bouillir a feu vif a gros bouillant baisser le feu et laisser cuire a feu doux pendant 20 à 25 min et faire le test avec une petite assiette froide si ça coule doucement la confiture est prête.
    bonne chance a la lectrice tenez-moi au courant car la saison des mures est bientôt finie.

    Répondre
    1. véro49

      Merci Rouizi Sam,

      j’utiliserais cette recette pour les prochaines……………………. si j’en trouve encore de bonnes cette année, mais avec la pluie j’ai peur qu’elles ne soient pas terribles, sinon l’an prochain. Pour le moment, je vais recuire mes confitures avec des pépins plus matures !

      Répondre
      1. fleuristophe

        bonjour Véro49,
        cette année, j’ai cueilli une dizaine de kg de mûres. J’ai commencé par faire des gelées (au sucre gelifiant, malheureusement !, mais inratable). Au bout de qlq kg, je ne suivais plus. Je les ai alors transformées en confiture. Bien m’en a pris : c’est nettement moins de travail, de spitures, et cela a nettement plus de goût ! Donc, MA recette de confiture de mûres :
        1kg de mûres dont qlq rouges (d’après internet, les mûres rouges contiennent plus de pectine…)
        500 g de sucre fin ou cristallisé

        Je commence par mixer mes mûres au blender. Je mets cette purée dans une casserole avec le sucre, feu maximum pour atteindre l’ébullition le plus vite possible, sans oublier de mélanger. Dès que cela bout, je diminue sérieusement le feu pour continuer l’ébullition mais en évitant toute spiture version Pompéi. Je mélange et je mélange jusqu’au test de l’assiette froide (20 à 30 min en fonction de la teneur en pectine). Malgré la fermeture au papier cellophane, je peux maintenant retourner mes pots : rien ne tombe tant ma confiture a bien pris. Bonne cuisson.

        Fleur

        Répondre
  15. Danièle57

    Bonjour Jérémie,

    J’aime beaucoup votre blog, j’y reviendrai !
    Pour répondre à Véro49, le fait que ses pommes ne soient pas assez mûres n’est pas un souci, bien au contraire.
    La teneur en pectine est inversement proportionnelle à la maturité des fruits (moins les fruits sont mûrs, plus ils contiennent de pectine).

    Répondre
  16. dominique

    Superbe blog…
    J’ai essayé cet été pour la première fois de faire de la confiture de melon à la badiane…j’ia utilisé du sucre roux bio avec pectine incorporé…1kg de sucre pour 1kg de fruit ! Résultat …trop liquide même après une deuxième cuisson et surtout trop sucrée !
    Des idées pour l’été prochain ????
    Merci de vos lumières…

    Répondre
  17. brigitte29

    Voici une recette de pectine de pommes
    1 kg de peaux et pépins de pommes
    1 litre d’eau
    Après avoir laver et éplucher les pommes, faire bouillir le mélange peaux, pépins et eau puis laisser cuire doucement à couvert pendant au moins 1 heure. Vous obtenez une « pâte » un peu épaisse.
    Mixer et filtrer ou passer à la centrifugeuse.
    Vous pouvez aussi congeler au fur et à mesure les peaux et pépins pour arriver à 1 kg, car le plus gros travail c’est de mixer et filtrer, ou de laver la centrifugeuse. Alors autant faire une grande quantité. Je fais des petits pots (style pot de bébé) que je congèle.
    Ceci est une recette que vient de me donner une amie. Comme il y a beaucoup de pommes cette année, on peut tout utiliser dans la pomme: compote avec la pulpe et pectine avec le reste.

    Répondre
  18. Ping : Bonbons gélifiés sans gélatine | Végébon

  19. DEMONET

    Bonjour,

    N’est-il pas dangereux d’extraire la pectine des pépins de pomme étant donné que ceux-ci contiennent du cyanure ?

    Répondre
    1. Nouchka

      Non les pépins de pomme ne contiennent pas de cyanure. Les amandes des noyaux d’abricot contiennent du cyanure, alors mieux vaut s’abstenir d’en mettre dans vos confitures d’abricot

      Répondre
      1. Fabienne

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Cyanure
        Toxicité[modifier | modifier le code]
        Certains pépins contiennent des substances amères plus ou moins toxiques pour l’homme ou les animaux1. Ces toxines résultent probablement de la sélection naturelle qui a favorisé les plantes dont les graines contiennent des substances chimiques décourageant les herbivores, granivores et autres prédateurs. Les doses en sont rarement mortelles et souvent inoffensive (sauf à consommer un grand nombre de ces pépins), mais suffisante pour diminuer l’appétence d’un animal pour le pépin ou le noyau.
        Ceci est aussi vrai pour certains fruits réputés comestibles (le pépin de la pomme contient du cyanure, comme les amandes amères contiennent un glycoside cyanogène, l’amygdaline, l’ingestion de 50 amandes amères pouvant tuer un humain adulte)
        http://www.culture-generale.fr/sciences/115-un-bol-de-pepins-de-pomme-est-mortel
        saviez vous ?
        Si vous mangez l’équivalent d’un bol de pépins de pommes ; vous aurez 99.9% de chance de mourir d’un arrêt cardiaque !

        en effet, le pépin de pomme est un fort bêta-bloquant (β-bloquant).
        C’est à dire qu’il ralentit le rythme cardiaque et rend impossible l’excitation du coeur
        (en empêchant par exemple l’adrénaline de faire son effet)
        et on trouves d’autres articles……alors qui dit vrai ?

        Répondre
  20. gonnord

    Bonjour Jérémie,

    Dans votre technique pour réussir les confitures et gelées avec la pectine des pommes, vous indiquez : pour un 1kg de confiture, 2ou 3 pommes, mais est-ce dans la répartition fruits, sucre, je peux avoir plus de fruits que de sucre ?
    Merci beaucoup

    Répondre
  21. sasa

    Bonjour,
    de très bonnes informations sur les pépins pour faire la confiture, une fois j ai fait de la confiture de figues cela à bien prie sauf que la confiture était trop sec, es ce qu’elle a trop cuit ? Il y a de la pectine dans les figues ??
    Bonne continuation :)

    Répondre
    1. Jérémie Auteur de l’article

      Bonjour Irène,
      Oui, quelques pépins directement dans la confiture peuvent suffire, tout dépend de la quantité que vous préparez et il faudra ensuite les repêcher si vous ne voulez pas les croquer en la dégustant, d’où l’intérêt de les envelopper de gaze.
      A bientôt,
      Jérémie

      Répondre
      1. gerard

        merci de vos conseilles les pépins de pommes sont à mettre a qu’elle moment; avec 1 kg de pommes crus ou cuite avec ou sans le sucre .je suis diabétique et j’aimeraissavoir comment procédée merci pour vos conseils

        Répondre
        1. Jérémie Auteur de l’article

          Bonjour Gérard,
          Les pépins sont à mettre dans la casserole avec les pommes crues au début de la cuisson. Ca permettra de libérer la pectine pour gélifier l’ensemble.
          Vous pouvez ne pas rajouter de sucre, celui des pommes peut suffire, mais dans ce cas, il vous faudra augmenter un peu les proportions de jus de citron et de pépins de pomme pour réussir la gélification, et peut-être allonger un peu le temps de cuisson. Je n’ai jamais essayé sans sucre ajouté alors je ne peux pas vous dire les proportions exactes, mais avec quelques tests, ça devrait fonctionner !
          Bonnes confitures,
          Jérémie

          Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge